jeudi 30 avril 2015

L'avantage de ne pas être physionomiste...

... c'est que vous avez sans arrêt l'impression de faire de nouvelles rencontres. 

Là où une personne normale a le sentiment de ne croiser dans son quartier que des gens de connaissance, votre quotidien est peuplé de visages inconnus et de personnalités mystérieuses. 

Cette dame à chapeau qui est entrée dans votre champ de vision lors d'un raid de survie dans votre Monoprix, vous ne la reconnaîtrez pas deux heures plus tard, lorsque vous vous retrouverez dans la même salle d'attente de votre cabinet médical, et son allure ne vous sera pas plus familière, quatre heure après, quand vous lui couperez la route pour courir attraper le métro qui vous mènera à la soirée à laquelle vous êtes déjà en retard. 

L'inconvénient, c'est que certaines personnes peuvent être froissées de ne pas être reconnues.

Pour la dame à chapeau, ce n'est pas trop grave vu que, même si elle, elle a réalisé qu'elle n'arrêtait pas de vous croiser, elle n'est pas entrée en contact avec vous et fait donc comme si de rien n'était en se disant probablement qu'avec un talent d'acteur consommé, vous faites de même (alors que pas du tout, vous l'avez compris).  

Cela m'est arrivé comme ça, une fois, de rentrer d'un après-midi où j'avais retrouvé un ami, et tandis que je m'apprêtais à donner de ses nouvelles à toutes la famille ("Eh oh, devinez quel programme de vacances pourri s'est concocté Harv'"), un membre de ma famille dont je tairai le nom (par respect pour lui) s'est avancé, le visage fermé et l'air plutôt préoccupé et peu avenant, en me demandant : 

"Tu fais souvent mine de ne pas voir les personnes de la famille que tu croises sur le trottoir d'en face, Ginger ?!!

(sous entendu, vas-y renie la main qui t'a tout donné, ma pauv'fille)

Heureusement, le regard hagard, le froncement de sourcil et la moue dubitative qui se sont aussitôt affichés sur mon visage ont suffi à convaincre mon interlocuteur de ma bonne foi.

Mais cela ne m'a pas mise pour autant à l'abri de toute situation gênante pour l'avenir... loin de là !

L'autre soir, je suis allée prendre un apéritif chez l'amie d'une amie qui invitait pas mal d'amis avant une sortie en masse dans un lieu bon teint de la Capitale.

Au moment de nous installer, mon paquet de Tuc et moi, sur le canapé du salon, j'ai bien sûr activé la fonction "balayage circulaire" de mon globe oculaire pour évaluer, sur la base d'un rapide sondage style/physionomie des gens présents mes chances précises de passer une bonne à excellente soirée.

Mais avant d'avoir pu terminer de faire le tour de l'assistance... 

6 commentaires:

  1. " Faire le tour de la "...Waouh, quel art consommé du teasing, j'ai hâte de connaitre la suite et fin de l'histoire !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ose deviner la suite... la dame au chapeau ? C'était elle ?

    RépondreSupprimer
  3. La, suite, la suite !

    RépondreSupprimer
  4. A force, tout le monde se ressemble...

    RépondreSupprimer
  5. Mais, mais...Tu nous laisses sur notre faim...

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire ?